Que peut on attendre de la cryothérapie?

POURQUOI LA CRYOTHÉRAPIE ?
Quels sont les bienfaits de la cryothérapie corps entier et partiel ?
La cryothérapie signifie traitement par le froid, il faut toutefois bien connaître les indications et les bénéfices réels de la cryothérapie. Les bienfaits de cette technologie ont été décrits dans de nombreuses études. Ses multiples actions et effets sur les muscles, les rhumatismes, le système sanguin et immunitaire, la peau, les maladies respiratoires et la cellulite font de la cryothérapie un soin aux indications potentielles très étendues. Toutefois, il est important de bien comprendre et connaître les propriétés, les bénéfices, mais également les limites de la cryothérapie afin de l’utiliser au mieux. Voici les différents troubles et maux ainsi que les organes pour lesquels la cryothérapie a démontré son intérêt.

Quels sont les effets de la cryothérapie sur les muscles?
En réponse à un froid intense, la fréquence cardiaque, le volume d’éjection systolique et le flux sanguin augmentent. Les muscles reçoivent alors plus de sang et d’oxygène, ce qui favorise d’une part l’oxygénation des muscles et d’autre part le drainage et l’élimination des déchets métaboliques. Ainsi, après un exercice physique intense, une séance de cryothérapie peut limiter l’inflammation des tissus musculaires et un retour de la fonction musculaire à la normale plus rapide.

La cryothérapie, un vrai plus pour les sportifs !
Le monde sportif a été le premier a adopté la cryothérapie (locale ou corps entier). Lorsqu’un joueur se blesse sur un terrain de football, le médecin de l’équipe le traite avec une bombe de spray refroidissant pour calmer la douleur. Cette cryothérapie locale agit comme un anti-inflammatoire et permet au joueur de reprendre son match. Les médecins sportifs préconisent la cryothérapie pour lutter contre les contusions et les claquages musculaires, les entorses, les tendinites, l’amélioration des performances et de la résistance physique.
L’action du froid sur le cœur et le système circulatoire sanguin est un véritable atout pour les sportifs. Le refroidissement du corps peut contribuer à de meilleures performances musculaires et à une meilleure résistance à l’effort. Exposer le corps à des températures extrêmes avant une activité physique peut donc améliorer l’endurance.
L’amélioration des performances sportives n’est pas le seul intérêt de la cryothérapie corps entier. Elle peut jouer un rôle important dans le processus de récupération ; l’augmentation du débit sanguin permet au corps de mieux éliminer l’acide lactique produit lors de l’effort. Il s’agit d’un métabolite qui apparaît lorsque les cellules sont privées d’oxygène (hypoxie ou anoxie). L’acide lactique est responsable de nombreuses douleurs notamment musculaires. La cryothérapie en favorisant le drainage et l’élimination de l’acide lactique va avoir des effets antalgiques et anti-inflammatoires. Une séance de cryothérapie corps entier peut ainsi réduire voire éliminer les douleurs liées aux crampes et courbatures.
L’abaissement de la température tissulaire a également des effets vasoconstricteur et antioxydant comme cela a été établi dans plusieurs études, ce qui contribue également au soulagement des douleurs musculaires. La cryothérapie corps entier peut améliorer le processus de récupération notamment après un traumatisme ou un choc. La cryothérapie va diminuer l’hémorragie et réduire la formation de l’œdème ; le corps, sous l’effet du froid, va libérer des endorphines. Autant d’effets qui favorisent la récupération pour les sportifs.

Quels sont les bienfaits cardio-vasculaires de la cryothérapie?
Le froid intense fourni par la cryothérapie corps entier stimule les systèmes sympathiques et para sympathiques. On constate alors une augmentation de la fréquence cardiaque (tachycardie) et du volume d’éjection systolique, une vasoconstriction périphérique ainsi qu’un afflux sanguin au niveau musculaire. Ainsi pour lutter contre le froid, l’organisme réagit en provoquant notamment une constriction des vaisseaux sanguins et en augmentant la pression artérielle ; cela a pour effet de faire affluer le sang vers les organes qui en ont le plus besoin : cœur, poumons, cerveau, autrement dit les organes vitaux. Ceux-ci sont alors mieux oxygénés et mieux alimentés, en nutriments et métabolites, endorphines et autres médiateurs. Ces modifications ou plutôt adaptations du système cardio-vasculaire vont permettre une meilleure irrigation de petits vaisseaux capillaires et une meilleure alimentation et un meilleur drainage des tissus adjacents.

Cryothérapie et maladies respiratoires
La cryothérapie n’est pas un traitement des maladies respiratoires ; toutefois il existe un intérêt comme adjuvant pour les bronchites et trachéites. A l’inverse, la cryothérapie peut trouver sa place dans une approche de prévention ; en stimulant le système immunitaire. En contribuant ainsi au renforcement naturel des défenses de l’organisme, la cryothérapie peut s’inscrire dans une approche de réductions des risques de troubles respiratoires notamment pendant la période hivernale.

La cryothérapie soulage-t-elle les rhumatismes?
Les rhumatismes englobent toutes les douleurs ou inflammations articulaires chroniques. Cette pathologie touche plusieurs millions de personnes dans l’hexagone. Il convient de noter que le terme de rhumatisme recoupe des pathologies très variées ; arthrites aigües ou chroniques, arthroses, polyarthrites rhumatoïdes, spondylarthrites ankylosantes, rhumatismes inflammatoires, tendinopathies.
Compte tenu des bénéfices observés chez les sportifs, la cryothérapie suscite de plus en plus d’intérêt pour la prise en charge de certaines douleurs rhumatismales, notamment pas les propriétés anti-inflammatoires du traitement par le froid. Cet intérêt a fait l’objet de plusieurs études récentes qui ont confirmé l’intérêt de cette technologie avec une réduction de la prise de médicaments.

Quels sont les bienfaits de la cryothérapie sur la peau?
Le traitement de problèmes dermatologiques par le froid n’est pas nouveau. C’est ainsi que sont parfois traitées les verrues. Les dermatologues utilisent l’azote liquide pour « brûler » les verrues par le froid. Sur un autre registre, certaines infections cutanées peuvent être soulagées par la cryothérapie comme l’eczéma, le psoriasis, le lichen, la dermatite atopique, notamment. La technique utilisée est celle de la cryothérapie localisée qui permet d’appliquer le froid directement et précisément sur des zones définies de la peau sur le corps ou le visage.
Dans le domaine esthétique, l’activation de la circulation sanguine et de la micro-circulation par le froid favorise la production de collagène ce qui contribue à réduire visiblement les rides notamment du visage. La cryothérapie localisée peut donc être également considérée dans un but esthétique.

Les bienfaits de la cryothérapie sur la peau

Quels sont les effets de la cryothérapie sur le système immunitaire ?
Dans les pays nordiques et certains pays asiatiques, l’exposition au froid est fréquemment associée au renforcement du système immunitaire. Ainsi les habitants de ces pays n’hésitent pas à nager en eau très froide dès leur enfance. Si ces pratiques sont bien ancrées dans la culture de ces pays, l’effet du froid sur le renforcement du système immunitaire a fait l’objet de nombreuses études scientifiques. Lors d’une exposition au froid, on constate une augmentation des leucocytes, des monocytes ainsi que des taux plasmatiques d’interleukine 6 (IL6). Ces observations confirment l’impact du froid sur le système immunitaire et très probablement son renforcement. Ainsi, en combinaison avec une alimentation saine, des séances de cryothérapie peuvent contribuer à rétablir ou renforcer un système immunitaire, limitant ainsi la sensibilité aux infections de type rhumes ou angines.

Cryothérapie et stress
Si les effets de la cryothérapie sur les muscles et la circulation sanguine sont bien établis, le domaine du stress et du bien-être est également prometteur. La cryothérapie agit en effet sur les émotions et notamment le stress. Le froid dispensé lors d’une séance peut agir sur l’hypothalamus, une structure du système nerveux central, située sur la face ventrale de l’encéphale, qui joue un rôle important dans la régulation du stress. L’hypothalamus libère des endorphines, opiacés naturels, considérés par certains comme l’hormone du bonheur ou du bien-être. La sécrétion d’endorphine joue un rôle déterminant sur le contrôle de l’humeur et est responsable d’une sensation de bien-être et d’apaisement.

La cryothérapie élimine-t-elle la cellulite ?
Des études récentes ont souligné l’intérêt de la cryothérapie sur la cellulite. Le froid va agir directement sur les adipocytes et favoriser l’apoptose ; c’est-à-dire la mort programmée des cellules graisseuses dont les composants seront ensuite éliminés par le flux sanguin. Il est important de souligner que la cryothérapie « corps entier » peut favoriser ce drainage en favorisant la circulation sanguine. Toutefois s’agissant du traitement de la cellulite, il conviendra d’utiliser des équipements adaptés de cryothérapie localisée afin de traiter spécifiquement les zones concernées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *